Témoignages

Témoignages Meditation Pleine Lune

"Je n’aime pas particulièrement témoigner, car je trouve l’exercice difficile, toute description d’une expérience de Hua Gong étant selon moi inadéquate, mais je me dis que cela peut aussi être une façon de te remercier que de partager… En cela, voici mon expérience MPL d’hier soir.

22h56 : tout le monde dort, cela fait deux jours que je n’y arrive pas, et j’ai bien envie de faire cette méditation, allons-y. Bon, je m’installe où ? Chambre ? Salon ? Hum… allez, salon, je profiterai de la lumière de la pleine lune, serai mieux assise au sol et en plus, qui sait, je surprendrai peut-être le blaireau qui saccage notre terrain depuis 2 nuits ! Je me fais une place entre le tapis d’éveil, le domoo, la table basse. Bon, niveau Feng shui de sa zone de pratique, zéro pointé !

23h : 11 coups de l’église, c’est parti ! Qu’elle est belle cette pleine lune, je la visualise entre mes mains… C’est apaisant. Tiens, elle est chaude, c’est marrant, j’ai toujours pensé que la lune était froide.

Ah, ça bouge, petits cercles avec le bassin, mouvement de la tortue – je le déteste celui-là, il travaille trop mon foie et me donne envie de vomir à chaque fois. Bah, tant pis, laisse-toi faire.

Bon, voilà que je pars en arrière. Cool, on va s’allonger. Ah, non, pas cool en fait, je la connais cette position, je l’ai gardée 35 minutes lors de mon accouchement. Mon accouchement… Tiens, des larmes, pas étonnant, je n’arrive pas à évacuer. Ca va, cela reste maîtrisé…

Ah, nouvelle position, sur le côté, original. Quoiqu’en fait je la connais aussi, j’ai dû la prendre un moment avant qu’Eliote ne sorte, et j’avais peur… Oulà, les larmes deviennent incontrôlables. Sanglots, hurlements silencieux . Cela dure un moment.

S’ensuivent des étirements de tout le corps, colonne, bassin, bras… Juste avant minuit, je me sens fourbue, physiquement, moralement, et souhaite aller me coucher ; j’arrête tout ; Remercie la Lune.

Merci à toi, Erwann, pour ton dévouement."

#################################

J’en profite pour te faire part de mon expérience de la dernière MPL :

-          Après une bonne préparation, y/c digestion, etc…, pas d’interférence ou manifestation perturbatrice.

-          Mes mains ne gardaient pas la position requise, et s’ouvraient légèrement comme si je tenais un ballon,

-          Mise en place des hexagrammes, permutation des monogrammes : déclenchement de nausées, qui ont persisté pendant presque toute la méditation.

-          Mon cou et tête sont partis vers l’arrière, en extension +++, comme pour créer une grande ouverture gorge – bouche,

-          J’ai eu très chaud, puis ma tête a glissé tout doucement le long du sternum pour se poser dans le dan tian inférieur.

-          Après quoi, mes bras se sont croisés à hauteur des poignets, et eux aussi sont entrés à l’intérieur comme pour envelopper la tête.

-          Puis ils ses sont ouverts vers l’extérieur, et sont restés paumes vers le ciel.

-          Sensation d’extrême bien-être, et perception de couleur bleue partout.

-          Après coup, sensation de chaleur +++, besoin de nettoyer mon visage, et perception de blanc.

Fin de la méditation, et pour finir, une fois dans le lit : présence de chaleur au niveau de Ming Men, comme si bouillotte dessus : très agréable.

Depuis cette MPL, sensation de plein d’espace, d’ouverture, de liberté, depuis le cou jusqu’au dan tian inférieur.

Marie

Bonjours Erwann,  dès que les 2 Hexagrammes ont été placés, ils ont été propulsés à grande vitesse, ont disparu l’un en terre, l’autre à l’infini.

Suis restée désappointée. 
Après quelques instants j’ai repris la posture une succession de couleurs se sont renouvelées.
Le mental a tout cassé je remettais les hexagrammes en place en me disant que c’était inutile ce qui fut le cas…
mes amitiés.
R.